Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 15:42

Passées les tergiversations préfectorales sur la saisine du juge nous voilà désormais dans la nécessaire concertation. Si la collectivité avait été compétente aucun souci mais là il faut absolument éviter cela à la Mairie et suggérer une desserte privée sans financement public.

 

La légalité vaut-elle encore quelque chose pour certains  ?

 

Dans un courrier adressé ce jour, je demande au Préfet de constater l'absence d'initiative privée sur la desserte de l'île aux marins afin que la Mairie, dont tout le monde aura compris qu'elle fera tout pour éviter d'assumer cette obligation légale, prenne ses dispositions.

 

Finalement, loin de régler les problèmes le juge administratif en mettant en responsabilité la Mairie, va obliger le Préfet à tenter un bricolage qu'il veut proche des réalités locales, quant à la légalié finalement importe-t-elle ? Oui, pour la collectivité et les magistrats.

 

Quant à la notion d'intérêt général, le Préfet peut se dire que la collectivité finance à 98% le CRT (qui participe à l'animation sur l'île aux marins), qu'il financera 100 000€ pour le navire de la Mairie, qu'il engage des crédits pour la rénovation du phare et des canons....bref qu'il joue pleinement son rôle. Nous n'avons pas de leçon à recevoir de l'Etat en la matière.


Aller demander aux autres acteurs de contribuer, c'est se moquer du monde et encore une fois les enseignements du passé ne semblent pas porter leurs fruits.

 

J'insiste sur la nécessaire prudence des autres acteurs (associations notamment) afin de ne pas céder aux chants des sirènes ni aux pressions amicales dites dans l'intérêt général. A croire qu'on va tenter de culpabiliser les acteurs si la desserte ne se met pas en place, manoeuvre particulièrement habile. L'intervention de trop d'acteurs crée de la confusion et le temps des clarifications est venu.

 

L'Etat doit donc rester à sa place et à sa juste place.

 

Comme je l'avais écrit au prédécesseur de Mr BOUVIER, nous sommes passés depuis bien longtemps du gouverneur de la colonie à une véritable administration locale en pleine responsabilité avec des élus locaux qui doivent assumer la mission confiée par la population.

 

Il appartient donc à la Mairie de mettre en oeuvre, avec l'aide juridique et technique de l'Etat ( cela ne pose pas de souci) tous les moyens nécessaires pour exercer sa compétence, c'est ça le principe de libre administration des collectivités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article

commentaires