Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 18:46

Le 12 mars dernier se tenait au Conseil Territorial le Comité de l'Emploi, de la Formation et de l'orientation Professionnelles (CEFOP). Cette instance partenariale est co-présidée par l'Etat et la Collectivité.


A cette occasion, l'Etat a fait passer une note préparée par le Directeur de la DCSTEP qui vise à définir la stratégie 2015 pour l'emploi vue par l'Etat dans l'Archipel.


Ce document révèle certaines approximations fort regrettables :

"aucun choix stratégique ne laisse entrevoir rapidement un engagement sur des priorités économiques clairement affirmées". Il est  évident que le schéma de développement stratégique, le PASE de l'Etat ou encore  le contrat de développement sont visiblement des documents programmatiques étrangers pour l'auteur de la note mais là n'est pas le pire.

 

D'aprés l'auteur de la note (DCSTEP), non contredit par le représentant de l'Etat, " il devient urgent, compte tenu de la proportion importante de véhicules particuliers (une auto par habitant) de veiller à limiter leur prolifération. Ainsi, il s'agirait d'augmenter significativement les prix du carburant en instaurant une taxe locale"

 

Et l'auteur, loin de désarmer, continue ses propositions : " de la même manière, une augmentation de la taxe sur les ordures ménagères et l'instauration d'une taxe aux entreprises polluantes afin de financer les projets de traitement des déchets serait à étudier".

 

Pour que les choses soient claires : nous n'avons pas besoin  des élucubrations d'un chef de service de la DCSTEP qui déborde largement le cadre dans lequel devait s'inscrire sa note sur l'emploi. Il peut tout penser mais pas tout écrire et surtout pas dans un document officiel.

 

La fiscalité n'est pas à SPM une compétence de l'Etat français !

 

Et que dire des approximations concernant le développement durable. Vous voulez de la stratégie fiction ? En voici un extrait :

"Il est étonnant que dans un contexte défavorable à l'utilisation des combustibles fossiles, la solution énergétique sur l'Archipel ait été la construction d'une centrale thermique au fuel." EDF appréciera cette critique alors que l'Etat met ce projet en avant par son caractère exemplaire, quelle méconnaissance des réalités locales.

"Des choix différents combinant l'éolien, diverses formes d'hydraulique (marées,houle) et du photovoltaïque auraient permis d'assurer à la fois la production d'électricité..." : là on aura tout vu, qui n'a pas encore eu la brillante idée de faire du solaire à SPM pour chauffer et éclairer vos maisons, franchement, nous sommes vraiment légers non ?

 

Enfin, pour en finir avec un bel exemple d'usine à gaz, l'auteur indique encore que : "de la même manière, la mise en place d'une solution de traitement des déchets et d'élevage, complétée par l'utilisation de la biomasse issue notamment des algues qui prolifèrent sur les plages, pour mettre en place une filière de production de gaz grâce à la méthanisation pourrrait permettre une autosuffisance pour ce qui concerne le chauffage domestique"

 

Et après le Sénateur s'étonne sur les ondes que la Collectivité réagisse sur tel ou tel sujet mais au Conseil Territorial nous tenons avant tout à défendre ce qui relève du giron local. Nous n'avons pas l'intention de nous laisser dicter notre conduite par autrui et encore moins par l'Etat qui doit rester à sa juste place.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article

commentaires