Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 22:13

La nouvelle était prévisible tant les retours du terrain sur le projet de collectivité unique allaient dans le même sens : le refus ferme  d'une magouille politique annoncée !

 

Lors de mon entretien avec les élus du Conseil Municipal de Miquelon le mardi 12 janvier, nous avions eu un échange intéressant et j'avais trouvé des élus droits dans leurs bottes ayant à coeur de préserver l'échelon communal, ce qu'avait du reste, rappelé le Maire dans ses voeux sur Spm 1ère.

 

Ce vendredi, à l'occasion de leur rencontre avec les deux émissaires d'OLLEON, le Maire, relayant en cela le message de ses conseillers municipaux, aura vite fait d'enterrer la réforme de la collectivité unique.

 

Les parlementaires se sont pris revers sur revers lors de leurs auditions/débats. Il était évident pour celui qui sent le vent du terrain que ce dossier allait capoter. Rien que la manière dont tout ça avait éte amené ne laissait rien présager de positif : rapport partial, à charge contre le conseil territorial, aucune réponse concrète....des auditions au pas de course en 15 jours ! 

 

Deux collectivités sur trois s'opposent ainsi clairement à la réforme et je pense que d'autres voix se sont élevées dont notamment celle du syndicat FO.

 

Il faut maintenant en tirer le principal enseignement : engager un processus visant à aboutir à une collectivité unique dans ce contexte serait une pure folie sur le plan politique même si certains considéraient que c'était une occasion unique, ils doivent revenir à la raison.

 

S'il est tout aussi évident que des adaptations législatives sont souhaitables, rien d'urgent et donc aucune réforme ne sera sereinement engagée avant 2017. L'objectif des parlementaires étant maintenant de sauver la face, je les crois assez irresponsables pour engager des modifications statutaires en dépit du bon sens et contre l'avis de la principale assemblée conservée, ce qui serait une 1ère en France.

 

Enfin, s'il reste un peu de courage politique aux élus porteurs de la collectivité unique, s'ils sont sûrs que c'est LA solution pour l'Archipel, qu'ils la proposent à nouveau en mars 2017.

Partager cet article

Repost0

commentaires