Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 12:18
Statut : retour sur la réunion de Miquelon ce mardi soir

La population s'est déplacée nombreuse (80 personnes) hier soir pour échanger avec nous sur la question institutionnelle.

 

La Ministre de l'Outre-Mer a indiqué dans son courrier du 08 mars 2016 que la population serait consultée rapidement afin que les élections de mars 2017 (renouvellement du Conseil Territorial) aient lieu avec un nouveau statut donc une loi organique votée.

 

La campagne en vue du référendum est commencée , la réunion à Miquelon en est le premier acte pour nous.

 

J'ai beaucoup apprécié le fait que la population ait pu m'interpeller et me faire part d'un certain nombre d'interrogations pendant les 2h30 de la rencontre à laquelle le Maire de Miquelon-Langlade participait.

 

Quels sont les enseignements que j'en tire ?

1. un rejet massif de la collectivité unique : il n'y a que Karine Claireaux qui pense convaincre la population de Miquelon mais le souhaite-t-elle si elle arrive à convaincre celle de Saint-Pierre, plus nombreuse au final ? Les arguments avancés étaient connus : peur de la concentration du pouvoir politiqus, perte de l'identité de Miquelon, volonté de garder l'échelon communal ce qu'à d'ailleurs rappelé le Maire de la Commune...

 

2. une forte crainte du référendum sur la prise en compte des votes de Miquelon : Les élus Archipel Demain de Miquelon ont écrit à deux reprises aux parlementaires et membres du Conseil des Elus sur la prise en compte des votes de la population de Miquelon dans le cadre du référendum. Ces questions sont restées sans réponse, ce qui est encore plus inquiétant. Au final, seront-ils additionnés à ceux de Saint-Pierre ou considérés à part entière et donc à même de faire échouer le projet de réforme ?

 

3. un sentiment de manoeuvre politique grossière  : j'ai tenu à rappeler à la population le courrier du 06 février 2015 signé l'opposition menée par Annick Girardin qui demande à modifier le code électoral en urgence avant mars 2017, qui osera dire que c'est transpartisan ? 

 

4. une précipitation incompréhensible des parlementaires, d'Annick Girardin et du gouvernement. Les 3 personnes désignées seront-elles assez lucides pour préconiser de temporiser cette réforme car trop de questions restent en suspens ?

 

5. la crainte qu'en cas de référendum, les questions soient faites pour tromper la population : il est évident que la stratégie du gouvernement consistera à faire en sorte qu'avec les 2 questions posées au moins l'une d'elles emporte l'accord de la population. Après le camouflet pressenti de la collectivité unique, il faut " sauver le soldat Ryan" et trouver une sortie politique honorable pour les élus de gauche en recherche de sécurisation de postes et de pouvoirs.

La question du statut est une question trés complexe et je peux comprendre que la population soit désemparée, encore plus à l'issue d'un débat télévisé trés décevant alliant aggressivité du Député et approximations du Sénateur-Maire, ils n'auront convaincu personne.

 

Mon cycle de réunion publique continuera sur Saint-Pierre lundi 02 mai à 20h30 dans la salle de théâtre du CCS .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article

commentaires