Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 23:51

A grand coup de renfort de communication, on nous avait annoncé  "La décision" sur le statut pour ce lundi 23 mai. En effet, Annick Girardin l'avait indiqué dans une interview et faisait apparaître dans son agenda un entretien avec le Président Hollande (PR) ce lundi matin. Cette situation est étrange car la Ministre de l'Outre-Mer et celle de la Fonction Publique ont déclaré toutes deux qu'il y aurait référendum alors que cette décision appartient au seul Président de la République, existe-t-il encore un patron ? 

 

Le choix du PR était simple : 

1. Signer dans le bas de la feuille pour couvrir ses ministres qui ont décidé pour lui et avant lui,

2. S'abriter derrière une sorte de consensus local pour légitimer le référendum qui est déjà décidé  afin qu'il dise : "ce sont vos élus qui l'ont demandé..."

 

La nouvelle est tombée ce soir, le Conseil des Elus vient d'être convoqué pour le mercredi 25 mai à 10h00 à la Mairie de Saint-Pierre par les parlementaires : 

"Après le rapport Olléon, le rapport des parlementaires, les 3 « sages » mandatés par la Ministre des Outre-mer ont rendu début mai leur rapport qui a été rendu public et diffusé via le site de la Préfecture de SPM.
Cette réflexion sur une évolution possible de notre statut ayant été engagée à la demande de la grande majorité du Conseil des élus, et après les conclusions de ces trois rapports, il s’agit aujourd’hui pour nous de statuer sur la suite à donner à cette démarche, notamment en matière de consultation de la population."

 

Il est évident que l'on est là dans un habillage politicien. Dans ce conseil des élus, vont s'exprimer des gens qui n'ont aucune légitimité de la population surtout sur ce sujet là, mais la stratégie est toujours la même : jouer sur le nombre de personnes pour marginaliser le reste mais ce n'est pas politique diront celles-ci.

 

François Hollande a sans doute senti le terrain vaseux sur lequel la gauche va s'engager et a donc donné instruction à Annick Girardin de faire en sorte que le gouvernement ne fasse que répondre aux "élus". Le PR cherche donc un alibi.
 
Ce dossier va  éclabousser la gauche au niveau national tant la méthode, désormais baptisée " 49 al 3 ultramarin" (un de plus), est pitoyable d'une gauche à l'agonie, prête à tout pour sauver quelques postes à Saint-Pierre et Miquelon. La Ministre de l'Outre-Mer a été prévenue...comme Matignon et l'Elysée, ils assumeront les conséquences de cet acte anti-républicain, mais à la hauteur de ce gouvernement.
 
Quels sont ceux des élus ce mercredi qui se rendront encore plus complices de cette mascarade politique ? Les paris sont ouverts.
 
Pourquoi les 3 collectivités ne sont-elles pas consultées sur ce dossier de manière officielle ? La Mairie de Miquelon par exemple et le Conseil Territorial sont défavorables à la Collectivité unique pourtant c'est le seul choix offert par le dernier "rapport" sorti en cas de référendum.
 
Nous évoquerons cela en séance officielle du Conseil Territorial ce vendredi, d'où l'urgence pour le gouvernement d'arrêter sa décision au plus tôt...

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article

commentaires