Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 17:53

Le 13 juillet dernier le Préfet saisissait la Collectivité pour avis sur les décrets organisant la consultation de la population le 18 septembre prochain. Ce référendum a été annoncé par le Chef de l'Etat lors d'un Conseil des Ministres.

 

Annick Girardin, à la manoeuvre, n'avait pas manqué sur son blog de se féliciter de cette nouvelle étape en invitant, de manière étrangement prudente, les signataires de la demande de référendum (Karine Claireaux, Jean Delizarraga, Stéphane Claireaux, Xavier Landry, Xavier Bowring et Yannick Cambray) à se mettre d'accord sur le projet...alors que tout semblait bouclé. Annick Girardin va évidemment dire que l'échec du dossier c'est celui des autres.....elle est pleinement responsable !

 

Le fiasco politique que nous annoncions vient finalement d'avoir lieu.

 

Dans un courrier daté du 27 juillet 2016, la Ministre de l'Outre-Mer m'informe, qu'en raison des désaccords entre les élus signataires sur l'architecture institutionnelle à venir, elle a proposé au Président François Hollande et au Premier Ministre Manuel Valls de suspendre le référendum prévu le 18 septembre prochain, ils ont accepté cette proposition.

 

En d'autres termes, ceux qui voulaient se distribuer les cartes politiques entre eux n'ont pas réussi à se mettre d'accord avant la tenue du référendum. Pourtant, ce sont bien eux qui ont vendu à la population que l'union sacrée de tous, c'était le bonheur assuré sur l'Archipel.

 

Le rétropédalage du gouvernement sur le statut est à l'image de la politique menée au niveau national teintée d'un amateurisme permanent. Alors qu'Annick Girardin elle-même s'est fortement impliquée dans ce dossier, car elle veut la collectivité unique, François Hollande devrait penser à la remercier pour ce "bordel politique" qui va rejaillir sur lui au niveau national.

 

Finalement, les magouilles politiciennes auront fait voler en éclat une union politique de circonstance de certains élus de gauche, ce qu'Archipel Demain a toujours dénoncé.

 

Plus grave, alors que la Collectivité venait d'émettre sans surprise un avis défavorable aux décrets, nous découvrons dans le courrier de la Ministre que des tractations politiques étaient en cours entre certains élus sur le schéma à venir d'un nouveau statut.....sauf le Conseil Territorial bien sûr à l'écart de toutes ces magouilles.

Certains incompétents n'hésiteront pas à dire que tout cela est de la faute de la Collectivité mais j'ai la faiblesse de penser que le gouvernement a finalement pris conscience que ce dossier n'était pas prêt et a enfin entendu les élus d'Archipel Demain.

La question qui reste en suspens est de savoir si le gouvernement a renoncé définitivement au référendum avant mars 2017 ou s'il prépare une autre manoeuvre ce qui serait encore plus anti-républicain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article

commentaires

José Almagro 29/07/2016 20:22

rien n'est définitif le travail en sous marin peut continuer