Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 20:21

La Préfecture m'a informé vendredi que l'Etat avait donné instruction à tous les fonctionnaires invités à ne pas participer, le mardi 31 janvier, à l'inauguration du bâtiment de la MNE à Miquelon. Le motif invoqué vendredi était l'absence de discours de l'Etat à cette occasion.

 

A la base, il s'agit  d'un problème de respect de la signature de l'Etat, au titre du précédent contrat de développement, qui doit encore 291 000€ à la Collectivité sur ce projet. En 2015 et 2016, l'Etat nous avait indiqué que plus aucun décaissement n'aurait lieu, nous en avions pris acte. Un partenariat doit être loyal, ici il ne l'est pas.

 

Il est dommageable, pour la population de Miquelon et de l'Archipel, que l'Etat démontre un tel manque de considération car au final, le message est très négatif.

 

Derrière la prétendue période de réserve préfectorale avancée ce matin ça et là, qui du reste n'aura pas empêché le Secrétaire Général d'intervenir en plateau radio ce lundi midi, en lieu et place de l'administrateur provisoire de la CPS (tutelle, vous avez dit tutelle ?), il s'agit bel et bien d'une réaction disproportionnée.

 

Échaudés par le non remboursement de la desserte maritime (5M€), et alors que mon courrier de décembre est resté sans réponse, à quelques jours de l'inauguration, il eut été difficile d'entrer avec la Préfecture dans une sorte de marchandage : "je demande à Paris les 291 000€ et l'Etat fait son discours", voilà la vraie raison de ce coup de sang !

 

Je profite de ce billet d'humeur pour remercier publiquement la participation des représentants d'Etat (qui seront absents) à ce beau projet de territoire, c'est ensemble que l'Archipel avancera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO