Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 23:59

C'est la question que l'on peut se poser après avoir entendu les réactions virulentes diffusées par RFO le vendredi 11 avril dernier lors du journal de 12h30.

L'objet de cette réaction vive en particulier celle de Mr GIRARDIN : le courrier que j'ai adressé aux commerçants de l'Archipel et que vous trouverez en copie. Pour dissiper tout malentendu car le reportage de RFO étant une nouvelle fois parfaitement bien fait, la population n'a pas eu droit à toute l'information sur ce dossier.

Lettre-Pdt-Ct-commer-ants-03-04-08.pdf Lettre-Pdt-Ct-commerçants-03-04-08.pdf


Quel est réellement le sens de ma démarche en tant que représentant de l'employeur ?

Les agents de la collectivité sont les seuls fonctionnaires territoriaux à ne pas bénéficier d'avantages auprès des commerçants locaux, je ne vois pas en quoi cette demande est choquante pour certains.

Il n'existe pas encore d'amicale du personnel du Conseil Territorial, c'est ce qui explique que l'employeur que je représente fasse cette démarche à la suite de demandes d'une partie du personnel.

Contrairement à ce qu'affirme JC GIRARDIN, cette demande ne concerne pas les élus mais les fonctionnaires du Conseil Territorial (siège, patinoire, ccs, arche, maison des loisirs, régies...)

Les commerçants sont entièrement libres de répondre favorablement ou non à cette demande, d'ailleurs nous avons déjà des retours positifs, ce qui me conforte dans cette démarche

Est-il exact de dire que le contexte économique permet de rejeter aussi brutalement la demande des agents ?
Non car au nom de ce même contexte économique, je ne connais pas de commerçants qui aient dénoncé les avantages déjà existants pour certains salariés ou fonctionnaires.

Concernant les mesures simples évoquées par JC GIRARDIN pour aider les entreprises, laissant quasiment croire que personne ne l'avait aidé et en tout cas pas le Conseil Territorial, il omet de dire à la population que le Conseil Territorial vient tout juste de lui attribuer des aides importantes à l'investissement pour l'activité fleuriste de la Galerie Ravenel. Je trouve donc ses propos particulièrement déplacés.
 
Par ailleurs, la demande de la Collectivité pour ses agents suscite des réactions disproportionnées quand on connaît les incitations de certains services publics pour consommer à l'extérieur de l'Archipel au détriment du commerce local notamment au moment des fêtes. Qui réagit ?

On aurait voulu instrumentaliser un dossier pour nuire bassement au Conseil Territorial qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Quel jeu joue RFO dans cette histoire?

Lorsque j'ai eu vent du reportage en cours, j'ai immédiatement et notamment le vendredi matin demandé à une personne de RFO haut placée d'écouter ce reportage car je préssentais le sujet polémique enregistré à charge contre la Collectivité et surtout contre moi en particulier. Mes craintes étaient pleinement justifiées, mais la liberté de la presse recelle encore d'énormes mystères que je ne percerai jamais.

Enfin, sachez que lors de mon droit de réponse, mon intervention a été étrangement coupée et montée ? Dans quel but ? Etait-ce légal dans le cadre d'un droit de réponse ?

Chacun pourra apprécier à nouveau le traitement de l'information dont la Collectivité fait l'objet. Du côté de RFO, on me répondra que le statut de journaliste permet ce genre d'exercice sur le fil du rasoir.

En ce qui me concerne, je n'en resterai pas là !

Partager cet article

Repost0

commentaires