Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 13:21

Faisant suite à la réuion qui s'est tenue le lundi 24 juin au Conseil Territorial, j'ai immédiatement tenu à leur adresser un courrier dans lequel j'apporte des réponses aux trois revendications formulées dans le préavis de grève.

 

PCt à FO suite réunion 24 06 2013 décisions actées PCt à FO suite réunion 24 06 2013 décisions actées

 

Concernant les deux revendications que nous avons traitées assez rapidement, je me suis engagé à ce que dès début juillet  la Responsable du Pôle Solidarité, Formation et Proximité organise des réunions de pôle régulières avec les services le composant.

 

Afin de créer plus de lien avec les élus (qui sont toujours à l'écoute de nos agents), et pour répondre au sentiment de distanciation perçu par les agents, j'ai proposé que l'élu référent, en l'occurrence Martine DEROUET, soit présente à ces réunions internes.

 

Mes engagements sur ces points sont de nature à répondre aux préocupations des agents et à vrai dire si cela n'est pas jugé suffisant c'est que la réelle motivation du mouvement est ailleurs.

 

Il me paraît évident, et les propos tenus dans les médias sont clairs, que le débat a trés vite glissé sur le terrain politique dans le sens où la grève à notamment pour objectif de faire changer de pôle les deux services concernés.

Autrement dit, il y a une remise en cause directe de l'organisation administrative décidée à un moment donné par les élus et adoptée en Comité Technique Paritaire. La représentante syndicale n'hésitant d'ailleurs pas à parler au reportage diffusé au JT du programme politique de l'équipe en place, du Schéma de Développement Stratégique...

 

L'argument qui consiste à dire qu'être dans le pôle Solidarité, Formation et Proximité va inévitablement impacter la politique du Conseil Territorial en matière de formation en lui donnant une vocation sociale, ne tient pas la route. La régie de transport est dans le pôle aménagement durable, patrimoine et grands équipements. Est-ce à dire que le Cabestan fonctionnera à la voile ? Ce n'est pas sérieux et ce n'est pas la volonté des élus.

 

Il n'appartient pas à des agents pas plus qu'à un syndicat de remettre en cause, au travers de l'exercice du droit de grève, des choix politiques fait à un moment donné par une équipe élue par la population et concernant l'organisation administrative de ses services.

 

Chaque agent territorial où qu'il soit situé doit dans l'organigramme doit continuer à servir le territoire et ses administrés de la meilleure manière qu'il soit et indifféremment du pôle dans lequel il se situe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires