Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 18:26

Après  la séance officielle du 20 décembre dernier, certains d'entre vous ont été choqué du traitement journalistique de cette séance. En fait, ce qui a surpris  beaucoup de télespectateurs (mais pas moi à vrai dire) c'est mon plateau télévisé et le reportage du samedi 21/12 12h30 en radio.

 

Mon titre en guise de question est plus que pertinent et ce à plusieurs titres.

 

1. SPM 1ère est destinataire des dossiers complets de séance officielle. Le Directeur Général des Services de la collectivité reçoit systématiquement les journalistes afin de balayer les sujets inscrits à l'ordre du jour de chaque séance officielle. On ne peut donc pas dire que la presse ne dispose pas de l'information, encore faut-il savoir la traiter correctement !

 

2. Ainsi, pour résumer la séance avons-nous eu droit à un reportage, plus que laconique, qui aurait du être fait en juillet 2013 quand les élus se sont prononcé sur  le tarif douanier dans son ensemble, point de détail me direz-vous !

 

3. Peut-on considérer que la population a eu un compte rendu fidèle de la séance en télévision ? (édition qui a sans doute la plus grande écoute). NON, car aucun sujet de la séance de décembre n'a été traité lors de mon passage en plateau télé du 23/12 !

 

4. Pourquoi les journalistes ne se sont-ils intéressés qu'aux Pick-up et aux huiles en terme de tarif douanier ? Légitime question et la réponse est d'une simplicité enfantine à mes yeux : parce que l'opposition, qui a voté ce même tarif en juillet dernier, a décidé de revenir sur ce sujet en séance officielle du 20/12. Ce n'est pas un traitement objectif de l'information. Certains mauvais esprits pourraient même avoir des pensées bien plus obscures sur les raisons profondes.

 

5. Finalement est-ce que ce n'est pas l'opposition qui fait l'actualité  ? Car à bien y regarder, SPM 1ère n'a fait que relayer les deux points sur lesquels l'opposition est intervenue mais était-ce le travail des journalistes en décembre ? NON,  pas  5 mois après la séance officielle qui a adopté ces mesures.

J'imagine déjà les explications "bidons" qui seront avancée : "on voulait seulement mettre en évidence les mesures qui entreraient en vigueur en janvier 2014..." bref du grand n'importe quoi. 

Si l'opposition veut relayer ces points, ce qu'elle fait en radio ou même sur son site web, pas de souci particulier, quoique..à  retardement on peut s'interroger. Mais quand on m'invite en plateau télé pour faire un point sur les dossiers de la séance du 20/12 et qu'on évoque un point traité en séance de juillet 2013 alors oui on peut se demander si certains journalistes de SPM 1ère "sont à la page", comme on dit par ici ?

 

6. Que dire du journal du samedi 21/12 à 12h30 quand, en guise de lancement, la journaliste indique en substance que les élus du CT ont suivi les recommandations de la Chambre Territoriale des comptes en décidant de taxer les plus-values immobilières. Faux et archi-faux car les plus-values sont déjà taxées alors qu'avons-nous décidé à cette séance ? Nous avons seulement mis à jour le formulaire de déclaration. Je ne parle pas non plus de l'allusion sur les taxes foncières municipales.

 

Quand je parle à certains responsables de la station de médocrité ou d'incompétence dans le traitement de certains sujets on me fait les gros yeux mais il faut être objectif, la journaliste n'a rien compris au sujet alors que le dossier était disponible à la rédaction et  l'information délivrée est fausse ce qui est plus grave !

 

Toutes ces approximations ne sont pas le fruit d'une liberté éditoriale. L'information n'est pas correctement traitée, c'est aussi simple que cela et je reste "soft" dans mes commentaires.

 

Que dois-je faire ? Une séquence  "la séance pour les nuls" ou saisir la Direction de SPM 1ère du sujet ? Ni l'un ni l'autre car j'ai déjà avisé certains responsables à plusieurs reprises sans succès et avec le recul je ne peux que me révolter de cette situation au nom des administrés de plus en plus nombreux à ne plus supporter cela.


En 2014, la collectivité devra donc suppléer les problèmes récurrents rencontrés dans le traitement de l'information.

 

Je vous rassure, je viens d'enregistrer mes voeux pour 2014, j'ai donc l'assurance qu'on ne repassera ceux de 2011...pour le reste il faudra faire avec ou sans je ne sais plus trop comment le dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO - dans Presse
commenter cet article

commentaires