Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 13:08

Grande leçon de démocratie que la lettre adressée par l'opposition pour une demande de modification urgente du statut de l'Archipel.

 

Cap sur l'avenir demande de modification du statut 10 02 20 Cap sur l'avenir/Ensemble pour Construire demande de modification du statut 10 02 2015

 

Quand certains prétendent aspirer hypocritement à plus de démocratie, je dénonce des manoeuvres électorales grossières en prévision des élections de 2017, en voulez-vous des preuves ?

 

Voici  ce que Annick Girardin déclarait le 19 décembre 2014 en séance officielle  :

 

« Avant de débattre tous ensemble il y a des besoins et c’est pour cela que je suis entièrement d’accord avec vous d’ailleurs d’avoir une vraie analyse des choses, c’est ce qui a été demandé à un membre du Conseil d’État.…Il est hors de question qu’il y ait des modifications du statut sans que la population soit informée, sans qu’il y ait un débat public, des débats qui pourront se faire sur les médias et au sein des collectivités.

…Les quatre points et les trois articles, on est d’accord.

Par contre que les élus de la Collectivité s’opposent à toute intervention gouvernementale ou parlementaire visant à modifier le statut de la Collectivité : oui évidemment, il n’y a personne qui va changer le statut de la Collectivité sans que l’ensemble des élus ne soient associés, on peut faire des modifications sur le statut Monsieur le Président sans l’avis des autres élus, sans travail local, c’est déjà arrivé dans l’histoire, ce ne sera pas ma position, cela ne le l’a jamais été et certainement pas celle des autres partis.

On n’est pas dans l’urgence on est sur une mission qui va se dérouler sur quelques mois et sur un travail qui va durer, Monsieur le Président, au moins un an voire un an et demi si on veut aborder toutes les questions de manière sereine

…Nous ne sommes qu'aux prémices d’une réflexion, par contre les trois articles ne sont pas du tout à la limite scandaleux» (Vous pouvez écouter le podcast de cette séance officielle sur le site de radio atlantique).

 

L'amnésie en politique est un véritable fléau.

 

L’opposition est prise en flagrant délit de double langage, pire c’est une bien triste image que donne d’elle la Secrétaire d’Etat incapable de prendre de la hauteur et de respecter la parole donnée.


La démarche n’a qu’une seule visée électoraliste.

 

Le 19 décembre, Annick Girardin et ses amis étaient d’accord pour prendre le temps d’organiser un véritable débat public, aujourd’hui il ne serait plus nécessaire ?


Le 19 décembre, Annick GIRARDIN et ses amis annonçaient qu'il fallait associer la population, aujourd’hui ils proposent de la mépriser en l’écartant ?


Le 19 décembre, Annick GIRARDIN et ses amis ne voulaient pas modifier le statut d’ici 2017, aujourd’hui il le faudrait absolument ?


Le 19 décembre, Annick GIRARDIN et ses amis disaient qu’il n’y avait pas urgence, aujourd’hui ils parlent d’une « véritable urgence » ?


Le 19 décembre, Annick GIRARDIN et ses amis ne voulaient pas que les parlementaires interviennent, aujourd’hui ils les saisissent sans hésiter pour une modification ?


La majorité du Conseil Territorial restera cohérente, fidèle à la ligne de conduite adoptée en séance officielle le 19/12/2014 et ne sera porteuse d’aucune modification législative statutaire, avant le renouvellement du Conseil Territorial, en mars 2017.

 

Le Conseil Territorial ne souhaite pas que les parlementaires prennent cette initiative qui de toute façon aurait assez peu de chance d'aboutir, le calendrier national est serré et le contexte politique tendu. Je ne suis pas sûr que le gouvernement de Manuel VALLS ait envie de passer des amendements électoralistes en catimini.


L’urgence absolue que l’opposition évoque dans son courrier est liée au fait qu’ils veulent profiter d’un texte législatif (loi NOTRe) actuellement en discussion pour faire avancer leur stratégie -personnelle- pour 2017.


Je note d’ailleurs au passage la « subtilité » de la modification de la prime majoritaire dès 2017 qui pourrait venir impacter la configuration actuelle en vue de l’élection sénatoriale de septembre 2017. La manœuvre est tellement grossière qu’elle ne peut échapper à un observateur attentif de la vie politique locale.


Nul doute que la population appréciera les méthodes de l'opposition .


Le gouvernement d'Annick GIRARDIN doit diligenter une mission du Conseil d'Etat sur le statut courant 2015.

 

Avec cette dernière manoeuvre, en ce qui me concerne, cette mission vient de mourir dans l'oeuf. Il ne manque plus que ce conseiller d’Etat soit "marqué politiquement"  et ce sera le bouquet final  !

 

Comment peut-on ensuite aborder ces sujets dans la sérenité avec de tels coups fourrés ?

 

Gageons que les parlementaires locaux  ne seront pas complices de cette mascarade !

 

J'ai adressé ce jour un courrier en réponse à l'opposition en rappelant leurs déclarations du 19 décembre dernier : 

 

PCT à opposition modif statut spm 13 02 2015 PCT à opposition modif statut spm 13 02 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires