Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 23:48

 

Quelle ne fut pas ma surprise ce soir en regardant le journal télévisé  de SPM 1ère relatant la réunion qui a eu lieu ce lundi 24 juin au Conseil Territorial entre le personnel du service des bourses, de la formation professionnelle, des représentants du syndicat FO (Mr TANGUY et GARZONI) et du Conseil Territorial (le Président, la Vice-Présidente en charge du pôle concerné, le Directeur Général des Services  et la Directrice des Ressources Humaines).

 

SPM 1ère était présente mais n'a visiblement jugée utile que d'interroger que la partie "salariale"(qui n'a pas encore souhaité s'exprimer quoique certains qualificatifs employés par la journaliste au JT étaient sans doute des propos relatés par certains agents). Aucun contact n'a eu lieu avec la Collectivité, peut-on dire dès lors que la source d'information délivrée au JT est objective et fiable ? NON.

 

SPM 1ère aurait-elle dû s'assurer auprès du Conseil Territorial de notre version de cette réunion organisée à ma demande ? Sans aucun doute.

 

Devant ce vide abyssal (encore diront certains mauvais esprits...), je vais devoir le plus objectivement possible vous exposer la chronologie de la situation sans entrer sur le fond des revendications afin de laisser se poursuivre le dialogue social engagé. Je regrette d'avoir à le faire et à vrai dire si je devais en permanence recommencer ces opérations de communication, autant créer une chaîne d'information privée, ce serait là un beau gâchis quand on connaît les moyens mis en oeuvre par France TV sur l'Archipel et la compétence de nos gens.

 

Mon propos n'est pas de critiquer la démarche de mes agents. Je suis respectueux de l'expression de leur droit de grève dans le respect des règles en vigueur et nous les avons écoutés avec beaucoup d'intérêt ce soir.

 

Mon propos est directement adressé à nos amis de la presse locale car un échange  avec la collectivité aurait permis de délivrer une information complète ce soir au JT, il en est autrement et c'est dommage.

 

Le mercredi 19 au matin, le personnel du service concerné demande à me rencontrer sans délai.

 

Je fixe donc à 15h00 un rendez-vous et j'informe (en toute transparence) que seront présents le Directeur Général des Services (DGS) et Martine DEROUET (la Vice-Présidente en charge du pôle concerné).

 

Le syndicat FO refuse de se présenter en invoquant le fait que seule la présence du Président était nécessaire.

 

Le Jeudi 20, un préavis de grève m'est adressé comportant 3 revendications :

FO préavis de grève 20 06 2013 FO préavis de grève 20 06 2013

 

Le jeudi 20, j'adresse un premier courrier m'étonnant de l'absence du syndicat à la réunion du mercredi après-midi et proposant une nouvelle réunion ce jeudi à 15h30 :

 

Pct à FO refus réunion 20 06 2013 Pct à FO refus réunion 20 06 2013

 

Contre toute attente, le syndicat FO refuse cette seconde réunion pour seul motif que la présence du DGS n'est pas souhaitée. Autrement dit, du côté syndical on décide de choisir qui, du côté patronal, doit participer ou pas à cette réunion. Le syndicat évoque une incompréhension de ma part, je crois que les courriers en disent long.

 

FO à PCT suite à courrier refus rencontre 20 06 2013 FO à PCT suite à courrier refus rencontre 20 06 2013

 

Soucieux de vouloir entamer un dialogue social avec les agents et F.O, j'adresse ce vendredi 21 juin une troisième proposition de réunion pour le lundi 24 juin avec, du côté du Conseil Territorial, les mêmes personnes que celles proposées le mercredi 19 juin et le jeudi 20.

 

Pct à FO proposition réunion lundi 24 06 2013 Pct à FO proposition réunion lundi 24 06 2013

 

Finalement, le syndicat constatant une avancée (cherchez laquelle ?) accepte cette réunion qui s'inscrit dans le cadre des discussions que se doivent d'engager les partenaires sociaux dans le cadre d'un préavis de grève. Je ne peux que m'en féliciter et je les en remercie.

 

Fo à PCT acceptation réunion 24 06 2013-copie-1 Fo à PCT acceptation réunion 24 06 2013

 

Etait-ce si difficile pour la presse de mener une "petite" investigation sur le processus de concertation? J'en doute.

 

Avez-vous, chère population, l'impression de disposer de l'ensemble de l'information sur ce dossier ? Oui à écouter SPM 1ère, non si vous lisez cet article.

 

A écouter le journal télévisé de ce soir, il est dit qu'aucune des revendications n'a été satisfaite. Est-ce le sentiment côté collectivité ?  NON.

 

Certes, les agents peuvent considérer ne pas avoir obtenu "gain de cause" sur l'ensemble des 3 points de revendication, mais est-ce que le sentiment de blocage est partagé côté collectivité ? NON car nous avons avancé sur au moins deux points.

 

SPM 1ère aurait-elle dû s'en enquérir plutôt que de n'entendre qu'une seule partie ? OUI

 

J'ai adressé ce soir au syndicat une réponse écrite à leurs revendications, mais afin de leur laisser le temps d'en apprécier la portée, je ne la communiquerai pas dans l'immédiat afin que le dialogue social se poursuive dans de bonnes conditions.

 

L'équipe dirigeante de SPM 1ère saura-t-elle en tirer des enseignements ? Je l'espère, mais je n'hésiterai pas à recommencer cette démarche à chaque fois que cela sera nécessaire.

 

De là à dire comme Gustave FLAUBERT que "la presse est une école d'abrutissement parce qu'elle empêche de penser"....je vous laisse seuls juges.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO - dans Presse
commenter cet article

commentaires