Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 02:51

Ce jeudi 14 juin, Stéphane LENORMAND et moi avons reçu une délégation des ouvriers du BTP inquiets de leur situation.

 

J'avais déjà été interpellé par la profession lors du forum des métiers. J'avais alors suggéré l'organisation d'une réunion des donneurs d'ordre public afin de faire un point précis sur la saison 2012, je regrette que mon appel n'ait pas reçu l'écho escompté.

 

Conscient de la situation précaire de la profession, nous avons tenu à rappeler les éléments suivants en ce qui concerne la programmation 2012 du Conseil Territorial :

 

1. La commande publique de la collectivité pour 2012 est de 11,6 millions d'euros (M€) soit 5,5M€ de plus qu'en 2011.

 

2. Dans les années passées, 89% de notre commande concernaient surtout le secteur des travaux publics, cela était nécessaire afin de préparer la "sortie de terre" de nos projets tels que la couverture des courts de tennis par exemple.

 

3. En 2012, la part travaux publics de 4,6M€ est même en légère progression par rapport à 2011 (4,2M€). La commande du Conseil Territoriale ne fait donc pas défaut.
En 2012, la part bâtiment est de 7M€ contre 1,9M€ l'an dernier. Cela est logique puisque, arrivant en fin de contrat de développement, nos projets vont entrer dans leur phase finale de construction pour certains.

 

4. Au 1er juin 2011, nous avions notifié aux entreprises du secteur 1M€ sur notre programmation 2011 alors qu'au 1er juin 2012 nous en sommes déjà à plus de 5,5M€. Il s'agit d'un véritable progrès qui devait permettre aux entreprises du secteur de démarrer la saison 2012 plus tôt et dans de meilleures conditions. Il persiste, de notre point, de vue des interrogations sur ce constat alors que la profession réclame régulièrement de l'anticipation de la part des donneurs d'ordre publics. C'est ce que nous avons fait.

 

5. Pour financer une partie de notre programmation 2012 et préserver l'emploi local dans le secteur, nous avons dû prévoir un emprunt de 1,5M€ malgré les critiques de l'opposition. Quand bien même nous souhaiterions programmer de nouveaux travaux, il nous serait impossible de faire un emprunt supplémentaire sinon nous allons anéantir toute chance de financer nos investissements futurs.
Je suis d'ailleurs curieux de connaître la position d'Annick GIRARDIN dans la situation présente. Va-t-elle dire que la Collectivité est au maximum de son effort (position exprimée régulièrement concernant nos emprunts supplémentaires) ou ira-t-elle à dire à la profession que tout est possible pour le Conseil Territoral ? Ou enfin sera-t-elle aussi pugnace avec ce gouvernement qu'elle l'a été précédemment ?


6. De manière plus générale, la commande dans le secteur du BTP en 2012 s'établit à environ 21M€ dont 11,6M€ du Conseil Territorial. Il y a donc bien un maintien du niveau de la commande (en moyenne 19M€ de fonds décaissés par an) mais une modification dans la répartition entre travaux publics et bâtiment ce qui peut fragiliser certaines entreprises et donc les emplois de certains salariés.

 

7. Le Président de la République a pris un certain nombre d'engagements pendant la campagne présidentielle. Est-ce que le gouvernement envisage des mesures exceptionnelles de soutien à l'Archipel ? Le MEDEF local a adressé le 13 juin au représentant de l'ETAT et aux élus une demande de mise en place d'un plan exceptionnel de relance sur le territoire.
Nos parlementaires locaux ont fait de leur appartenance à la majorité présidentielle un argument de poids ces dernières semaines.

Reste à espérer qu'Annick GIRARDIN et Karine CLAIREAUX sauront porter le message de la profession à Paris : c'est au pied du mur que l'on juge de la qualité du maçon.

 

L'équipe d'Archipel Demain à la Mairie de Saint-Pierre avait interpellé le Sénateur-Maire sur la nécessité de souscrire un emprunt afin de financer un plan d'investissement plus ambitieux en 2012. Nos collègues tenaient compte du fait que certains emprunts se terminaient cette année, la Mairie allait donc avoir des marges de manoeuvre supplémentaires. Cette demande est restée lettre morte jusqu'à maintenant, cette position va-t-elle évoluer ?

Le Conseil Territorial a pris ses responsabilités dès le vote de notre budget primitif 2012.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO - dans Emploi
commenter cet article

commentaires