Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:16

Le 16 septembre dernier, j'ai fait part à la Ministre des Outre-Mer d'un certain nombre de réserves quant à la demande formulée par certains élus de l'Archipel  pour un nouveau statut.

 

 

J'avais à ce sujet considéré que cette opération pouvait être potentiellement taxée de bidouillage politique avec une certaine complicité du Gouvernement. Le temps me donne définitivement raison.

 

Alors que j'interpelle la Ministre le 16 septembre 2014 celle-ci me répond le 15 septembre 2014. En d'autres termes, la réponse était déjà prête avant même de recevoir mon courrier. On peut au moins dire qu'elle a adroitement anticipé un courrier dont la teneur n'était pas encore connue au moment de sa réponse ! J'aurai finalement tout vu dans mes mandats...

 

St-Pierre et Miquelon Réponse M.ARTANOMinistre de l'Outre-Mer à PCT 15 septembre 2014


La Ministre qui, il y a encore quelques mois, plaidait pour un consensus sur la desserte maritime a vite changé d'avis sur le statut en reléguant la collectivité au second plan. C'est une première en outre-mer !

 

Victorin LUREL avait  saisi les collectivités de Saint-Barth et de Saint-Martin afin que ces collectivités fassent part d'adaptations souhaitées de leur statut de 2007. Il est donc légitime de se demander pourquoi la Ministre Georges PAU-LANGEVIN n'a-t-elle tout simplement pas pris la peine de connaître le sentiment du principal intéressé (la CT) ? Mme le Minsitre ne s'inscrit donc pas dans la continuité de son prédécesseur.

 

Au final, cela démontre clairement que le gouvernement a d'ores et déjà perdu sa neutralité dans cette affaire et ce d'autant plus que si un juriste du Conseil d'Etat est nommé, sa mission sera définie entre le Ministère de l'Outre-Mer et le Conseil d'Etat. Il s'agira donc d'un sur-mesure pour répondre aux désidératas de certains élus de gauche de l'Archipel.

 

Je regrette profondément cette méthode assez peu républicaine de notre point de vue et peu respectueuse de l'institution.

 

Ce midi le député de l'Archipel disait qu'il n'avait de position arrêté sur le sujet mais il a oublié que sa patronne a signé un courrie demandant de changer de statut...

 

Je vais bien évidemment répondre à la Ministre dans les prochains jours mais la collectivité ne laissera pas l'Etat prendre la main sur cette réflexion même si les autres élus veulent confier les clés de l'Archipel à d'autres.

 

 

Précédents articles sur ce même dossier :

Statut de SPM : vers un "bidouillage" politique ?

Statut de SPM : inquiet, le PS local interpelle les élus

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires