Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:26

La rumeur courait, elle semble se confirmer. Des roumains seraient arrivés sur le territoire sans doute en prévision de la poursuite du chantier EDF.

 

Faire venir des gens alors qu'on ne sait pas encore (je l'espère ?) si localement on trouvera ou pas les demandeurs d'emplois qualifiés, effectivement cela fait désordre. Nous venons de découvrir ce matin, des annonces de postes publiées sur le site de pôle emploi, la question est donc de savoir si nous disposons localement de suffisamment de demandeurs d'emploi qualifiés pour ces postes ? 

 

A entrendre le Président de la Fédération du Bâtiment  OUI  alors faut-il s'inquiéter ?

 

Les travailleurs locaux formés qui vont pouvoir se positionner sur ces postes (3 mois) devraient donc être embauchés, mais voudront-ils travailler seulement 3 mois ? Je ne suis pas sûr qu'en termes de pouvoir d'achat, ils y aient intérêt sauf à être en rupture totale de droits sociaux et ce n'est pas souhaitable non plus.

 

Le Président du FEA BTP s'insurge en radio en disant que la formation professionnelle a déjà qualifié de nombreuses personnes sur le territoire. C'est exact et contrairement aux propos démagogiques et faux de Yannick CAMBRAY ce midi, ce besoin en soudeur est identifié car  en 2013, une formation personnalisée de soudure a été commandée par la Collectivité auprés de l'AFC : elle a coûté 87 000€ et a été suivie par 10 personnes. Depuis le 31 mars 2014, une nouvelle formation de soudure a été commandée par la collectivité. Elle s'achèvera le 02 mai et est suivie par 10 personnes. Ce que j'ignore à cette heure, c'est si ces 10 personnes vont intégrer une entreprise du BTP locale pour la saison 2014, ce qui les ferait sortir du lot des demandeurs d'emplois susceptibles de répondre à l'offre de pôle emploi. J'aurais aimé que Mr CAMBRAY réagisse aussi vivement en 2013, quand une entreprise locale a fait appel à 7 portugais sur ce même chantier. Voilà un besoin connu qui n'est jamais remonté jusqu'au service de la formation professionelle, c'est de la responsabilité de l'entreprise. 

 

Si nos entreprises locales ont les compétences de soudeur en interne, alors pourquoi n'ont-elles pas soumissionné à ce chantier à l'époque car à date seule l'entreprise Hélène et Fils fait partie du groupement DCNS ?

 

Ne disposant que de peu d'informations, j'ai décidé de saisir officiellement EDF et DCNS pour connaître le fin mot de cette histoire fort regrettable.

 

Enfin, je demande au Sénateur Karine CLAIREAUX et au Député Catherine PEN de saisir le Ministre de tutelle de DCNS pour faire pression sur le groupe.

 

La préfecture n'ayant pas encore accordé de permis de travail aux personnes concernées, espérons qu'elle prenne tout le temps nécessaire pour la réflexion, ce dossier le mérite et l'emploi local aussi.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO - dans Développement économique
commenter cet article

commentaires