Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:18

Le 27 septembre 2013, le Premier Ministre Jean-Marc AYRAULT avait donné son aval sur l'attribution d'une subvention de 5M€ au dossier de câble numérique porté par le Conseil Territorial. Nous étions alors dans la phase 1 du projet.

 

Le 29 août 2016, le Premier Ministre Manuel VALLS a confirmé cet engagement de manière définitive après que nous ayons finalisé notre dossier à l'issue de notre appel d'offre pour la construction du câble. Les 5M€ sont donc acquis au territoire et c'est une excellente chose que cela soit derrière nous.

 

Afin de finaliser ce dossier, il nous reste à signer avec la Caisse des Dépôts et Consignation, la convention de prêt de 3M€ pour laquelle j'ai été habilité par le Conseil Territorial.

 

Cela sera chose faite ce weekend à  l'occasion de la visite du Premier Ministre. C'est à nouveau la démonstration du sérieux et du bienfondé d'un dossier décrié par l'opposition dans le passé mais les élections approchant, certains cherchent à faire croire à la population que leur "intervention" marque l'aboutissement du dossier, il n'en est évidemment rien. La population est suffisamment lucide pour comprendre que ce dossier a été porté seul par la Collectivité.

 

Cet emprunt viendra ainsi conforter notre projet, il s'agira de la dernière pierre manquante à ce projet global de 12M€.

 

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 18:51

Dans un courrier adressé ce jour au Premier Ministre dans le cadre de la filière aquacole de l’Archipel, le Président du Conseil a souhaité attiré l’attention de l’Etat sur plusieurs points :

 

1. il déplore le fait que, malgré les engagements de la Ministre de la Fonction Publique et du Député, l’Etat soit contraint d’amputer 200 000€ de crédits sur l’acquisition du second navire du pôle pêche de Miquelon. Il considère cette décision comme un pansement sur une jambe de bois destiné à sauver la face,

 

2. il regrette l’absence d’accompagnement scientifique par l’Etat depuis un an au moment où ce dossier en a le plus besoin,

 

3. il demande que, sous l’égide de la Ministre de l’Outre-Mer, une réunion interministérielle ait lieu avec l’ensemble des parties prenantes pour que l’Etat se positionne de manière durable aux côtés du Conseil Territorial et de la filière,

 

4. il informe que la Collectivité est en cours de préparation d’un engagement financier pluriannuel sans précédent,

 

5. il indique qu’afin de sauver du péril imminent qui guette cette filière, la Collectivité a décidé, d’investir jusqu’à 850 000€ en 2017 alors que son programme se terminait en 2016,

 

6. Stéphane ARTANO demande que l’Etat affiche son ambition sur ce dossier et souhaite que la venue prochaine du Premier Ministre soit l’occasion pour l’Etat de poser des actes concrets en dépassant les effets d’annonces.

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 03:00

Je suis pour le moins surpris de l’initiative "précipitée" de la Ministre de la Fonction publique de confier (en coulisse) au président de la CACIMA, la création d’un cluster maritime à SPM sans concertation avec les élus locaux, les collectivités locales et je regrette qu’elle revête un seul objet : habiller le déplacement du Premier ministre, le 16 octobre prochain dans l'Archipel.

Avant cela une signature doit avoir lieu entre des partenaires québécois et français dont notamment le président du cluster maritime français pour de la recherche scientifique conjointe. En d'autre termes, la France sera bien présente et l'Archipel est donc de fait inclus dans la boucle mais il fallait sans doute un certain affichage politique, ça fait toujours avant de venir sur SPM.


Enfin, certains pourront se congratuler d'avoir un cluster qui ne sera en l'état qu'une coquille vide.


Cette aubaine tardive arrive à l’issue du mandat du Président sortant, et à la veille du renouvellement des élus de la CACIMA. Assistera-a-t-on à un jeu de chaises musicales entre certains "proches" de la ministre pour la présidence de ce cluster ? Un renvoi d'ascenseur peut-être ?


Curieuse l'absence de l’ensemble des principaux acteurs à ce premier tour de table, notamment, la sénatrice Karine Claireaux et le Président du cluster maritime français. La précipitation sur un sujet aussi fédérateur et sans budget est un gage d’échec assuré, je rejoins Karine CLAIREAUX dans son constat.


Avant de lancer ce cluster une mission du Président du Cluster maritime français et une étude financière sont nécessaires au moment même où l'Etat revoit par ailleurs la composition du conseil portuaire local qui regroupe les acteurs portuaires et qui émet des avis sur un certains nombre de sujets.


Un cluster, pourquoi pas mais pas dans ces conditions.

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 18:51

Décidément, ce gouvernement socialiste a bien du mal à suivre ces dossiers sociaux.

Tout le monde se souvient des annonces, en grande pompe, faites par Annick GIRARDIN au moment de la signature de l'avenant permettant aux jeunes de SPM de bénéficier du même régime que leurs camarades français étudiant au Québec. C'est bien là le problème, les effets d'annonce ne résistent pas longtemps au nécessaire travail en longueur que nécessite ce genre de dossier.

Notre sémillante Ministre et le Député Claireaux seront donc passés à côté d'un sujet aussi important, alors que les Québécois ont enclenché, sans attendre, la ratification de cet avenant.

Seule l'impulsion de Manuel VALLS permettra une ratification "rapide" du dispositif mais sans doute trop tard pour cette année d'étude.

L'Etat doit assumer sa léthargie sur ce dossier en prenant en charge, de manière exceptionnelle, dés cette année, le paiement pour les 54 étudiants de l'Archipel des frais d'adhésion au régime d'assurance maladie du Québec (RAMQ).

C'est en ce sens que je viens d'écrire au Premier Ministre.

 

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 14:49

En décembre 2015, le Conseil Territorial indique au DTAM devoir reprendre possession d'un des deux locaux de la collectivité  sur Miquelon-Langlade a priori inoccupé depuis quelques années.

Après de nombreux débats et le refus de la DTAM...mobilisation de la gendarmerie....et quelques échanges de courrier, la Collectivité n'a pu à ce stade récupérer son local....on se croirait revenu aux temps des colonies.

A cette occasion, nous découvrons qu'un agent de la DTAM sur Miquelon (largement soutenu par sa hiérarchie) occupe quant à lui l'autre local au titre de son logement de fonction.

Le problème est que cette personne n'a pas le droit de bénéficier d'un logement de fonction car la loi ne l'y autorise pas.

La Collectivité par courrier en date du 20 avril 2016 (avec copie au Préfet) a donc mis en évidence ce qui semblait correspondre à une situation illégale.

Mieux, nous découvrons à cette occasion que sur les crédits délégués par la Collectivité, les frais de fioul sont assumés par la puissance publique ! Cette situation m'a amené à annoncer que nous procéderions à des refacturations aux occupants....

Loin de désarmer, le DTAM lui-même m'indique par courrier du 25 mai 2016 que cette situation est bien illégale mais qu'il va demander à faire changer l'arrêté ministériel concerné pour que le chef d'antenne de Miquelon puisse avoir un logement de fonction, elle n'est pas belle la vie ?

La question est donc de savoir si l'Etat, au travers du Préfet, entend soutenir pendant encore longtemps cette pratique ou si il prendra les mesures nécessaires pour faire libérer le local concerné.

Faudra-t-il une intervention auprés de la Ministre de la Fonction Publique, soucieuse de l'exemplarité des fonctionnaires, pour mettre un terme à cette situation qui perdure en toute impunité ?

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 19:21

Subventions de la Collectivité Territoriale / ARTS’CHIPEL

 

Suite au succès de la 1ère édition du Festival Rock N’ Rhum en 2015, l’association Arts’Chipel et la Collectivité Territoriale ont signé une convention couvrant les années 2016 – 2017 et 2018.

 

Le montant de la subvention annuelle s’élève à 25.000 €, conformément à la demande de l’association. Le Conseil Territorial assure le montage du podium, met à disposition ses terrains et cette année a aménagé une voie d'accès pompiers à la demande des organisateurs.

 

Cette année, les mandatements de la part de la Collectivité ont été et seront effectués comme suit :

  • Le 16 mars 2016, versement de 12.500 €,
  • Le 1er Juillet 2016, versement de 7.500 €,
  • Le solde sera versé avant fin septembre.

 

La Collectivité, qui a honoré ses engagements, regrette la polémique suscitée par le non versement de subventions de la part d’autres partenaires publics et continuera de soutenir cette manifestation dans le respect de la convention.

 

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 18:38

La Collectivité vient de lancer via sa page facebook un sondage pour choisir la décoration intérieure des ferries en construction.

Pour participer, il suffit d'envoyer AVANT LE 8 SEPTEMBRE INCLUS, votre choix (numéro de 1 à 5), soit par message privé (page Collectivité territoriale), soit en écrivant au Conseil Territorial,

BP 4208, Place Monseigneur Maurer, 97500 Saint-Pierre.


Le gagnant, qui sera tiré au sort parmi les participants au sondage, se verra offrir des bons cadeaux d'une valeur de 100 euros, à utiliser auprès des commerces locaux.
 

Rendez-vous sur notre page, votre avis est important !

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 18:53

Le 13 juillet dernier le Préfet saisissait la Collectivité pour avis sur les décrets organisant la consultation de la population le 18 septembre prochain. Ce référendum a été annoncé par le Chef de l'Etat lors d'un Conseil des Ministres.

 

Annick Girardin, à la manoeuvre, n'avait pas manqué sur son blog de se féliciter de cette nouvelle étape en invitant, de manière étrangement prudente, les signataires de la demande de référendum (Karine Claireaux, Jean Delizarraga, Stéphane Claireaux, Xavier Landry, Xavier Bowring et Yannick Cambray) à se mettre d'accord sur le projet...alors que tout semblait bouclé. Annick Girardin va évidemment dire que l'échec du dossier c'est celui des autres.....elle est pleinement responsable !

 

Le fiasco politique que nous annoncions vient finalement d'avoir lieu.

 

Dans un courrier daté du 27 juillet 2016, la Ministre de l'Outre-Mer m'informe, qu'en raison des désaccords entre les élus signataires sur l'architecture institutionnelle à venir, elle a proposé au Président François Hollande et au Premier Ministre Manuel Valls de suspendre le référendum prévu le 18 septembre prochain, ils ont accepté cette proposition.

 

En d'autres termes, ceux qui voulaient se distribuer les cartes politiques entre eux n'ont pas réussi à se mettre d'accord avant la tenue du référendum. Pourtant, ce sont bien eux qui ont vendu à la population que l'union sacrée de tous, c'était le bonheur assuré sur l'Archipel.

 

Le rétropédalage du gouvernement sur le statut est à l'image de la politique menée au niveau national teintée d'un amateurisme permanent. Alors qu'Annick Girardin elle-même s'est fortement impliquée dans ce dossier, car elle veut la collectivité unique, François Hollande devrait penser à la remercier pour ce "bordel politique" qui va rejaillir sur lui au niveau national.

 

Finalement, les magouilles politiciennes auront fait voler en éclat une union politique de circonstance de certains élus de gauche, ce qu'Archipel Demain a toujours dénoncé.

 

Plus grave, alors que la Collectivité venait d'émettre sans surprise un avis défavorable aux décrets, nous découvrons dans le courrier de la Ministre que des tractations politiques étaient en cours entre certains élus sur le schéma à venir d'un nouveau statut.....sauf le Conseil Territorial bien sûr à l'écart de toutes ces magouilles.

Certains incompétents n'hésiteront pas à dire que tout cela est de la faute de la Collectivité mais j'ai la faiblesse de penser que le gouvernement a finalement pris conscience que ce dossier n'était pas prêt et a enfin entendu les élus d'Archipel Demain.

La question qui reste en suspens est de savoir si le gouvernement a renoncé définitivement au référendum avant mars 2017 ou s'il prépare une autre manoeuvre ce qui serait encore plus anti-républicain.

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 18:25

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le directeur du CHFD fait le buzz ces derniers jours, cela aurait été encore mieux si ça faisait avancer notre territoire.

 

Les réactions ont été vives sur les réseaux sociaux suite à la publication de la fiche de poste directeur adjoint du CHFD. On y lit notamment " l'exercice des responsabilités demeure délicat, la tolérance à l'autorité étant, aussi bien en interne que sur l'Archipel, assez basse". On y parle aussi "d'isolement social".

 

Cette publication est lamentable et révélatrice d'une certaine vision du territoire.

Etes-vous prêts à tout accepter ? Moi non.

 

Dans un courrier adressé ce jour au Préfet de l'Archipel et à la Ministre de la Fonction Publique, j'ai demandé à ce qu'une sanction disciplinaire intervienne et que le Directeur quitte assez vite ses fonctions pour la sérénité du fonctionnement du CHFD et pour rompre (comme cela était précisé dans la fiche de poste), son "isolement social".

 

Cette personne n'a plus rien à faire ici et ses écrits ne sont pas dus au hasard, à ce niveau là, certainement pas.

 

D'ailleurs, on voudrait dissuader quelqu'un de venir sur l'Archipel qu'on ne s'y prendrait pas mieux.

 

Afin de soutenir le personnel hospitalier et désireux de nous associer au syndicat FO, la Collectivité ne souhaite plus participer aux réunions auxquelles participerait le Directeur en question.

 

Trop c'est trop, il est temps d'exprimer de manière forte que la ligne jaune a été largement franchie, des excuses sont insuffisantes, mais si cela se trouve, nous avons tout compris de travers "encore"...

 

Je reste tout de même étonné de l'absence de réaction du Député, mais aussi du Sénateur-Maire qui est Présidente du Conseil de Surveillance du CHFD et Présidente des CAPL, commission donnant notamment son avis sur le déroulement de carrière des agents hospitaliers.

 

En tout cas, je partage pleinement les propos d'Annick GIRARDIN sur son profil facebook et en tant que Ministre j'espère qu'elle n'en restera pas là comme elle l'a indiqué.

 

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 15:29

Juillet 2014 : le Conseil d'Etat donne raison au Conseil Territorial et considère que la desserte en fret inter-îles est du seul ressort de l'Etat.

 

Dans les mois qui ont suivi, la Collectivité a adressé à l'Etat l'ensemble des pièces jugées nécessaires pour procéder au remboursement du Conseil Territorial.

 

Après des périodes de silence (destinées à gagner du temps ?) et des échanges entre services, en décembre 2015, le Conseil Territorial proposait à l'Etat la signature d'un protocole de remboursement des fonds avancés indûment par la Collectivité au titre de la desserte en fret inter-îles.

 

Les sommes dues par l'Etat s'élèvent à 4 375 800 €, augmentées des intérêts moratoires.

 

Le 1er versement était fixé au 30 juin 2016, mais force est de constater l'immobilisme de l'Etat sur ce dossier.

 

Le Conseil Territorial dénonce cette situation pénalisante pour ses finances et demande à la Ministre de l'Outre-Mer de prendre ses responsabilités sans délai.

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO
commenter cet article