Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 22:35

La Commission Européenne vient de valider le projet pilote de Saint-Pierre-et-Miquelon en faveur de l’innovation entrepreneuriale et la jeunesse baptisé FIER SPM , Forum des Initiatives Entrepreneuriales en Réseau, premier projet approuvé par l'UE.

Archipel Développement, qui recevra pour ce projet 75 000€, voit récompenser sa stratégie dans un carrefour régional ou l’agilité, la créativité sont les ressorts de la stimulation entrepreneuriale.

Le comité de suivi du Schéma de Développement a dernièrement validé les actions et les usages innovants pour s’attaquer au défi de entrepreneuriat et au retour des jeunes.
Depuis toujours, Archipel développement, cultive une double ambition : être à la fois accélérateur de croissance et attracteur de talents.

A l’image des pépinières numériques de Barcelone, Archipel développement sera le partenaire pivot dans la marche en avant de Saint-Pierre-et-Miquelon et de sa relation nouée avec l’Union Européenne, premier financeur de la transformation du territoire.

En parallèle, la Collectivité Territoriale bénéficie de l’appui d’un expert européen pour le numérique. En partenariat avec l’association des Pays et territoires d’outre-mer (OCTA), M. de LARA a remis ses préconisations pour faire de Saint-Pierre-et-Miquelon, une « smart island », un archipel connecté et agile.

En conservant sa dynamique partenariale avec le secteur privé, l’État et les Communes, le Conseil Territorial a confié à Archipel Développement la réalisation de son schéma d’aménagement numérique.

Alors que le câble numérique sous-marin sera déployé à l’été 2017, ce nouveau document permettra de travailler sur les usages, les services numériques et un centre européen avancé de starts-up dans le domaine du numérique et des objets connectés. L’objectif est d’accompagner les entreprises du territoire dans ces nouvelles opportunités.

Parallèlement, 1M€ consacrés au numérique sont inscrits au contrat de développement afin de favoriser les initiatives locales.

A ceux qui doutaient de notre vision il y a quelques années sur des ambitions nouvelles pour ce territoire, force est de constater qu'aujourd'hui tous les acteurs s'approprient l'innovation et le numérique comme vecteurs de développement de Saint-Pierre et Miquelon. La conférence du bicentenaire qui se tiendra samedi vient conforter nos choix d'ores et déjà définis dans le schéma de développement stratégique. Quand les acteurs locaux s'approprient la stratégie du territoire, le pari est gagné pour les élus.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 00:13

Nous venons enfin de recevoir le programme officiel de la visite du Premier Ministre sur le territoire. Aucune visite ni entretien avec les élus du Conseil Territorial. A côté de cela, une visite touristique à l'île aux marins s'impose forcément.

Défenseur des valeurs républicaines à Paris, le Premier Ministre tombera le masque à Saint-Pierre et Miquelon. Triste image d'un gouvernement en fin de mandat engagée dans une opération de sauvetage du soldat Ryan. 

En refusant toute visite au Conseil Territorial et un entretien avec nous, Manuel Valls a décidé de boycotter les élus du Conseil Territorial mettant ainsi en évidence une amertume à peine masquée d'avoir été déjugé par François Hollande sur le référendum statutaire. Il devrait remercier la Ministre de la Fonction Publique pour ses bons conseils.

Certes, le dossier du statut nous a opposé au gouvernement au point d'amener François Hollande à mettre en difficulté son Premier Ministre en suspendant la procédure référendaire engagée en juillet par la publication de 2 décrets adoptés en Conseil des Ministres. Oui, avant ce recul gouvernemental nous avons du refuser de recevoir Mme Pau-Langevin en signe fort de protestation mais cela est désormais derrière nous.

Cette visite restera gravée dans nos archives, pour la première fois le gouvernement décide de ne pas rendre une visite républicaine à une collectivité de l'Archipel et ce faisant d'ignorer 30% de la classe politique du territoire.

J'avais espéré que la visite de Mr Valls soit empreinte, à notre égard, du nécessaire caractère républicain d'une visite de Premier Ministre mais je constate que celle-ci met en évidence un "sectarisme politique" inédit dans la Vème République.

Autre illustration, l'emprunt de 3M€ du câble numérique sera signé à la résidence Préfectorale  ....Nous devrons ainsi nous rendre à la résidence historique du "gouverneur" pour obtenir "l'obole" et rendre hommage à la vassalité. L'Etat donnera de la main droite ce qu'il reprendra de la main gauche (un emprunt mes chers compatriotes se rembourse par définition).

On aurait pu espérer le même esprit républicain que celui qui a consuit la Ministre de la Fonction Publique à se rendre à la Mairie de Miquelon pour signer la subvention de 1M€ destinée à permettre à nos collègues de pouvoir financer leurs équipements à la suite de l'incendie des ateliers municipaux.

Nous avions fait la demande auprès de la Préfecture d'une séquence du Premier Ministre au Conseil Territorial (comme dans les mairies...) aussi républicaine que lors de la visite du Président de la République en décembre 2014...en vain.

Cette fin de semaine nous signons avec l'Union Européenne la convention de subvention des 26M€ pour l'Archipel. Nous sommes ainsi le 1er de tous les PTOM à signer ce soutien important de l'Union Européenne, l'Archipel est réellement en pointe sur ces questions, il faut en être fiers.

"L'action, ce sont les hommes au milieu des circonstances " Charles de Gaulle 

J'avais pris les dispositions nécessaires pour annuler mes rencontres de vendredi à Bruxelles afin d'accueillir le Premier Ministre. Une subvention de 26M€ sous l'égide d'un Commissaire Européen c'est aussi un signe fort adressé à l'Archipel.

L'attitude revancharde d'un gouvernement français, ridiculisé sur le référendum, est inqualifiable à notre égard : je n'ai donc finalement pas de regret à être absent de l'Archipel pour la visite du gouvernement...

Manuel Valls n'est-il pas le Premier Ministre de tous les français ? Est-il seulement le Premier Ministre de ses amis politiques ? Il s'agirait d'une lecture toute particulière de la constitution.

Le Conseil Territorial lui montrera son savoir-vivre en l'accueillant vendredi soir, c'est aussi cela qu'être républicain : être capable de se placer au-dessus de celui qui ne peut pas s'élever.

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 16:15

Dans un courrier adressé le 07 octobre dernier, j'ai saisi la Ministre de la Fonction Publique sur le dossier du logement de fonction de la DTAM sur la grande île. Situation ubuesque et de surcroît illégale

Puisque la Préfecture semble aveugle face à cette situation (et pourtant ils ont été alertés à plusieurs reprises), j'ose espérer que la Ministre leur rappellera les principes qui président la fonction publique d'Etat et mettra ainsi un terme à la situation d'occupation illégale de ce logement.

Partager cet article

Repost0
Published by Stéphane ARTANO
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:18

Le 27 septembre 2013, le Premier Ministre Jean-Marc AYRAULT avait donné son aval sur l'attribution d'une subvention de 5M€ au dossier de câble numérique porté par le Conseil Territorial. Nous étions alors dans la phase 1 du projet.

 

Le 29 août 2016, le Premier Ministre Manuel VALLS a confirmé cet engagement de manière définitive après que nous ayons finalisé notre dossier à l'issue de notre appel d'offre pour la construction du câble. Les 5M€ sont donc acquis au territoire et c'est une excellente chose que cela soit derrière nous.

 

Afin de finaliser ce dossier, il nous reste à signer avec la Caisse des Dépôts et Consignation, la convention de prêt de 3M€ pour laquelle j'ai été habilité par le Conseil Territorial.

 

Cela sera chose faite ce weekend à  l'occasion de la visite du Premier Ministre. C'est à nouveau la démonstration du sérieux et du bienfondé d'un dossier décrié par l'opposition dans le passé mais les élections approchant, certains cherchent à faire croire à la population que leur "intervention" marque l'aboutissement du dossier, il n'en est évidemment rien. La population est suffisamment lucide pour comprendre que ce dossier a été porté seul par la Collectivité.

 

Cet emprunt viendra ainsi conforter notre projet, il s'agira de la dernière pierre manquante à ce projet global de 12M€.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Stéphane ARTANO
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 18:51

Dans un courrier adressé ce jour au Premier Ministre dans le cadre de la filière aquacole de l’Archipel, le Président du Conseil a souhaité attiré l’attention de l’Etat sur plusieurs points :

 

1. il déplore le fait que, malgré les engagements de la Ministre de la Fonction Publique et du Député, l’Etat soit contraint d’amputer 200 000€ de crédits sur l’acquisition du second navire du pôle pêche de Miquelon. Il considère cette décision comme un pansement sur une jambe de bois destiné à sauver la face,

 

2. il regrette l’absence d’accompagnement scientifique par l’Etat depuis un an au moment où ce dossier en a le plus besoin,

 

3. il demande que, sous l’égide de la Ministre de l’Outre-Mer, une réunion interministérielle ait lieu avec l’ensemble des parties prenantes pour que l’Etat se positionne de manière durable aux côtés du Conseil Territorial et de la filière,

 

4. il informe que la Collectivité est en cours de préparation d’un engagement financier pluriannuel sans précédent,

 

5. il indique qu’afin de sauver du péril imminent qui guette cette filière, la Collectivité a décidé, d’investir jusqu’à 850 000€ en 2017 alors que son programme se terminait en 2016,

 

6. Stéphane ARTANO demande que l’Etat affiche son ambition sur ce dossier et souhaite que la venue prochaine du Premier Ministre soit l’occasion pour l’Etat de poser des actes concrets en dépassant les effets d’annonces.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 03:00

Je suis pour le moins surpris de l’initiative "précipitée" de la Ministre de la Fonction publique de confier (en coulisse) au président de la CACIMA, la création d’un cluster maritime à SPM sans concertation avec les élus locaux, les collectivités locales et je regrette qu’elle revête un seul objet : habiller le déplacement du Premier ministre, le 16 octobre prochain dans l'Archipel.

Avant cela une signature doit avoir lieu entre des partenaires québécois et français dont notamment le président du cluster maritime français pour de la recherche scientifique conjointe. En d'autre termes, la France sera bien présente et l'Archipel est donc de fait inclus dans la boucle mais il fallait sans doute un certain affichage politique, ça fait toujours avant de venir sur SPM.


Enfin, certains pourront se congratuler d'avoir un cluster qui ne sera en l'état qu'une coquille vide.


Cette aubaine tardive arrive à l’issue du mandat du Président sortant, et à la veille du renouvellement des élus de la CACIMA. Assistera-a-t-on à un jeu de chaises musicales entre certains "proches" de la ministre pour la présidence de ce cluster ? Un renvoi d'ascenseur peut-être ?


Curieuse l'absence de l’ensemble des principaux acteurs à ce premier tour de table, notamment, la sénatrice Karine Claireaux et le Président du cluster maritime français. La précipitation sur un sujet aussi fédérateur et sans budget est un gage d’échec assuré, je rejoins Karine CLAIREAUX dans son constat.


Avant de lancer ce cluster une mission du Président du Cluster maritime français et une étude financière sont nécessaires au moment même où l'Etat revoit par ailleurs la composition du conseil portuaire local qui regroupe les acteurs portuaires et qui émet des avis sur un certains nombre de sujets.


Un cluster, pourquoi pas mais pas dans ces conditions.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 18:51

Décidément, ce gouvernement socialiste a bien du mal à suivre ces dossiers sociaux.

Tout le monde se souvient des annonces, en grande pompe, faites par Annick GIRARDIN au moment de la signature de l'avenant permettant aux jeunes de SPM de bénéficier du même régime que leurs camarades français étudiant au Québec. C'est bien là le problème, les effets d'annonce ne résistent pas longtemps au nécessaire travail en longueur que nécessite ce genre de dossier.

Notre sémillante Ministre et le Député Claireaux seront donc passés à côté d'un sujet aussi important, alors que les Québécois ont enclenché, sans attendre, la ratification de cet avenant.

Seule l'impulsion de Manuel VALLS permettra une ratification "rapide" du dispositif mais sans doute trop tard pour cette année d'étude.

L'Etat doit assumer sa léthargie sur ce dossier en prenant en charge, de manière exceptionnelle, dés cette année, le paiement pour les 54 étudiants de l'Archipel des frais d'adhésion au régime d'assurance maladie du Québec (RAMQ).

C'est en ce sens que je viens d'écrire au Premier Ministre.

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 14:49

En décembre 2015, le Conseil Territorial indique au DTAM devoir reprendre possession d'un des deux locaux de la collectivité  sur Miquelon-Langlade a priori inoccupé depuis quelques années.

Après de nombreux débats et le refus de la DTAM...mobilisation de la gendarmerie....et quelques échanges de courrier, la Collectivité n'a pu à ce stade récupérer son local....on se croirait revenu aux temps des colonies.

A cette occasion, nous découvrons qu'un agent de la DTAM sur Miquelon (largement soutenu par sa hiérarchie) occupe quant à lui l'autre local au titre de son logement de fonction.

Le problème est que cette personne n'a pas le droit de bénéficier d'un logement de fonction car la loi ne l'y autorise pas.

La Collectivité par courrier en date du 20 avril 2016 (avec copie au Préfet) a donc mis en évidence ce qui semblait correspondre à une situation illégale.

Mieux, nous découvrons à cette occasion que sur les crédits délégués par la Collectivité, les frais de fioul sont assumés par la puissance publique ! Cette situation m'a amené à annoncer que nous procéderions à des refacturations aux occupants....

Loin de désarmer, le DTAM lui-même m'indique par courrier du 25 mai 2016 que cette situation est bien illégale mais qu'il va demander à faire changer l'arrêté ministériel concerné pour que le chef d'antenne de Miquelon puisse avoir un logement de fonction, elle n'est pas belle la vie ?

La question est donc de savoir si l'Etat, au travers du Préfet, entend soutenir pendant encore longtemps cette pratique ou si il prendra les mesures nécessaires pour faire libérer le local concerné.

Faudra-t-il une intervention auprés de la Ministre de la Fonction Publique, soucieuse de l'exemplarité des fonctionnaires, pour mettre un terme à cette situation qui perdure en toute impunité ?

Partager cet article

Repost0
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 19:21

Subventions de la Collectivité Territoriale / ARTS’CHIPEL

 

Suite au succès de la 1ère édition du Festival Rock N’ Rhum en 2015, l’association Arts’Chipel et la Collectivité Territoriale ont signé une convention couvrant les années 2016 – 2017 et 2018.

 

Le montant de la subvention annuelle s’élève à 25.000 €, conformément à la demande de l’association. Le Conseil Territorial assure le montage du podium, met à disposition ses terrains et cette année a aménagé une voie d'accès pompiers à la demande des organisateurs.

 

Cette année, les mandatements de la part de la Collectivité ont été et seront effectués comme suit :

  • Le 16 mars 2016, versement de 12.500 €,
  • Le 1er Juillet 2016, versement de 7.500 €,
  • Le solde sera versé avant fin septembre.

 

La Collectivité, qui a honoré ses engagements, regrette la polémique suscitée par le non versement de subventions de la part d’autres partenaires publics et continuera de soutenir cette manifestation dans le respect de la convention.

 

Partager cet article

Repost0
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 18:38

La Collectivité vient de lancer via sa page facebook un sondage pour choisir la décoration intérieure des ferries en construction.

Pour participer, il suffit d'envoyer AVANT LE 8 SEPTEMBRE INCLUS, votre choix (numéro de 1 à 5), soit par message privé (page Collectivité territoriale), soit en écrivant au Conseil Territorial,

BP 4208, Place Monseigneur Maurer, 97500 Saint-Pierre.


Le gagnant, qui sera tiré au sort parmi les participants au sondage, se verra offrir des bons cadeaux d'une valeur de 100 euros, à utiliser auprès des commerces locaux.
 

Rendez-vous sur notre page, votre avis est important !

Partager cet article

Repost0