Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 15:22

Les événements de janvier 2015 à Paris avaient été un électrochoc pour la France, ceux du 13 novembre 2015 sont un véritable séisme. Séisme par le mode opératoire ( des civils ciblés en masse, des terroristes transformés en bombe humaine...) mais aussi par la violence du geste et son ampleur. Paris a vécu l'horreur absolue !

 

Bien évidemment mes pensées vont vers les victimes françaises et étrangères (12 nationalités sont concernées) et leurs familles. Tant de vies fauchées par des barbares avides de faire plier notre civilisation.

 

Ces gens-là n'incarnent pas l'islam, ce sont des terroristes. Je refuse les amalgames trop faciles, ne tombons pas dans ce piège, l'islam n'a jamais commandé de tuer son prochain, bien au contraire.

 

Présent à Malte cette semaine, nous avons reçu de nombreuses marques de sympathie des délégations présentes. Nous avons observé une minute de silence samedi matin.

 

Ce dimanche, une marche est organisée à Saint-Pierre et à Miquelon, une marche républicaine en hommage aux victimes et pour rappeler notre attachement aux valeurs de la République. La Collectivité s'associe à cette initiative municipale et j'invite évidemment le plus grand nombre à pouvoir y participer. La Collectivité a mis ses drapeaux en berne.

 

Dans de tels moments, nous sommes tous derrière nos responsables politiques nationaux. Personnellement, je me félicite de la réaction du Président Hollande qui a décrété 3 jours de deuil national, l'Etat d'urgence, et réactivé les contrôles aux frontières. Il faut également saluer le professionnalisme de nos forces de l'ordre et de nos secours.

La France est en guerre face à un ennemi organisé qui dispose de moyens importants, il faut en être conscient.

 

Les autorités françaises s'attendaient à une action terroriste d'envergure, mais est-ce pour autant que celle-ci pouvait être évitée ?

C'est en tout cas l'avis de l'ancien juge anti-terroriste Monsieur Marc TREVIDIC, interrogé abondamment ces derniers jours, et qui considère que nous sommes confrontés à un ennemi surpuissant, mais pas invincible.

 

Le Président François Hollande organise un congrès à Versailles ce lundi 16 novembre, que faut-il en espérer ? Le Président Hollande prononcera une allocution très attendue. Le parti Les Républicains a obtenu qu'un débat puisse se tenir, comme le prévoit le règlement du congrès, hors la présence du Président de la République.

 

Plusieurs pistes semblent se dégager au regard de la situation actuelle :

1. L'annonce que la France prendra le leadership européen pour renforcer la coopération en matière de lutte antiterroriste. Le Ministre de l'Intérieur, Bernard CAZENEUVE, vient d'obtenir un conseil des ministres de l'intérieur exceptionnel de l'Union Européenne ce vendredi. Au-delà des nombreuses marques de sympathie, tous les pays européens doivent s'engager à nos côtés dans cette guerre, y compris sur le terrain militaire sur lequel nous sommes bien seuls comme viennent de le rappeler fort justement Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ;

 

2. Le renforcement des moyens des forces de l'ordre en amont et en aval : l'amont pour nos services de renseignement dédiés au terrorisme. L'aval c'est le terrain, plus de moyens pour nos policiers et gendarmes qui oeuvrent chaque jour aux côtés de la population ;

 

3. Le renforcement des moyens légaux à disposition des magistrats et des forces de l'ordre pour traiter la menace terroriste : aller plus loin que la loi de 2014 est indispensable à mon sens ;

 

4. L'annonce du maintien de notre action militaire sur le terrain contre Daech.

 

La lutte se situe sur le territoire national, mais aussi international. Les objectifs de la coalition internationale doivent être clairs, les moyens militaires mis en oeuvre à la hauteur de la menace terroriste.

 

Nous ne sommes pas à l'abri d'autres actes terroristes, peut-être encore plus violents.  Cette menace fait partie du quotidien des Français. Le risque zéro n'existe pas et la France est devenue l'ennemi numéro 1 des djihadistes.

 

Nous sommes en guerre, une guerre d'un autre genre (comme vient de le déclarer Joachim GAUCK,  Président de République Fédérale d'Allemagne) et nous devons tirer les enseignements de la situation actuelle.

Cette guerre est la nôtre, mais aussi celle des générations à venir si la réaction d'éradication de Daech n'est pas concertée, forte, rapide et impitoyable.

 

La période de deuil national passée, les mesures appropriées devront être adoptées, il en va de la crédibilité du pouvoir politique et de la sécurité de nos concitoyens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane ARTANO